Anna Hackel

Anna Hackel – Haskel

Wolfersdorf (Bohême) 1864-?

Anna Hackel Sans titre Vers 1930 Crayon noir sur carton 30 x 22 cm ©crédit photographique Collection Sainte-Anne Inv. n°0305

Anna Hackel
Sans titre
Vers 1930
Crayon noir sur carton
30 x 22 cm
©crédit photographique
Collection Sainte-Anne
Inv. n°0305

 

Anna Hackel Sans titre Vers 1930 Crayon noir, crayon de couleur sur carton 30 x 22 cm ©crédit photographique Collection Sainte-Anne Inv. n°0297

Anna Hackel
Sans titre
Vers 1930
Crayon noir, crayon de couleur sur carton
30 x 22 cm
©crédit photographique
Collection Sainte-Anne
Inv. n°0297

 

Les rares informations concernant Anna Hackel proviennent de notes tapuscrites par M.Lederer en mai 1932.

Anna Hackel est née en 1864 à Wolfersdorf (Bohême). Fille d’un fermier, ses parents décèdent jeunes et elle doit diriger la maison dès l’âge de 12 ans. Mariée à 20 son époux décède trois ans plus tard, en 1923. Evènement par lequel elle a trouvé une « croyance inébranlable en Dieu et (a) confiance en (son) succès ». Elle monte par la suite un commerce de beurre qui lui permet de bien gagner sa vie jusqu’à la guerre pendant laquelle elle perd tout. Dans un courrier elle explique avoir « derrière (elle) une vie de rude travail pendant laquelle (elle n’a) jamais eu l’occasion de peindre ou de dessiner ». Elle a toutefois ressenti un besoin de peindre depuis le mois de décembre 1918. Dès qu’elle trouve un moment libre elle dessine. Le soir, elle effectue cette activité en écoutant la TSF et ceci jusque 23 heures. Elle décrit ce besoin de dessiner en employant les termes de « pleine conscience », et d’absence de nécessité de « concentration ». Cependant elle insiste sur un point particulier « je sens ma main conduite par une puissance supérieure ».

Un courrier datant de mai 1932, de M. Lederer, informe qu’elle a exposé dans son pays aux alentours de l’année 1932. On peut également y lire que la critique fut excellente et qu’un certain M. Thomas en aurait gardé la trace à l’époque. Un professeur de métaphysique aurait également visité l’exposition et en aurait été émerveillé. Dans ce courrier M.Lederer mentionne également un envoi de 300 dessins réalisés par Anna Hackel, précisant  qu’il ne l’avait pas encore reçu et qu’il tiendrait son destinataire au courant. Toutefois il n’y a aucune trace d’un courrier ultérieur.

La Collection Sainte-Anne compte 15 œuvres d’Anna Hackel. Des œuvres aux détails saisissants où se mêlent spirales, formes géométriques, arabesques avec un véritable   souci de couleurs et d’harmonie.

Les œuvres de Anna Hackel furent présentées à :

  • Paris, 2003, Galerie Nationale du Jeu de Paume, La clé des champs, du 9 juillet au 28 septembre 2003.
  • Paris, 2006, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, Eloge de la répétition – Collection Sainte-Anne, du 16 septembre au 15 octobre 2006 (catalogue disponible).
  • Paris, 2015, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, L’art pour l’art, la Collection Sainte-Anne, du 29 mai au 28 juillet 2015.

Une biographie de l’artiste Anna Hackel est également disponible dans le Tome 2 De L’art des fous à l’œuvre d’art aux éditions Edite – Centre d’Etude de l’Expression, 2008, p.139.

'.