Louis Emile Gros-Brun

Louis Emile Gros-Brun (France)

Saint-Laurent en Baumont, 1880

Saint-Egrève, 1959

Louis Emile Gros-Brun Noël vers 1920 crayon de couleur, encre noire sur papier H.24,7xl.32 cm ©crédit photographique Collection Sainte-Anne inv. n°0265

Louis Emile Gros-Brun
Noël
vers 1920
crayon de couleur, encre noire sur papier
24,7 x 32 cm
©crédit photographique
Collection Sainte-Anne
inv. n°0265

Les trois productions de Louis Emile Gros-Brun, qui font partie de la Collection Sainte-Anne, ont été données par le docteur M.Jourdan de Saint-Egrève en 1950, à l’issue de la Première Exposition Internationale d’art psychopathologique. Excepté les trois productions conservées dans la Collection Sainte-Anne, son œuvre semble aujourd’hui avoir été dispersée ou perdue.

 Louis-Emile Gros-Brun était maréchal-ferrant de profession. Il fut interné à partir de mai 1917 en raison d’un délire à l’hôpital de Saint-Egrève et y demeura jusqu’à la fin de sa vie.

Les propos qui sont rapportés à son sujet, dans l’ouvrage de Robert Volmat, concernent essentiellement sa vie quotidienne asilaire « il travaille régulièrement à l’économat, va régulièrement à la messe, le dimanche; il dessine et se promène ». Il est facile d’imaginer à la lecture des textes de Robert Volmat que Louis Emile Gros-Brun était un artiste prolixe, qui s’adonnait régulièrement à sa peinture dans le temps très structuré de sa vie asilaire.

Le style de ses dessins évoque le néo-primitivisme, qui peux rapprocher cet artiste des peintres dits naïfs tels le Douanier Rousseau. Cependant, certains dessins présentent dans les couleurs un grain d’une extrême finesse inhabituel dans l’art naïf. D’après des témoins oculaires pour obtenir cette finesse de grain, Louis Emile Gos-Brun encollait les différentes zones du dessin puis grattait avec un canif la mine de ses crayons de couleur et déposait minutieusement la poudre obtenue sur le papier encollé.

 Les œuvres de Louis Emile Gros-Brun furent présentées à :

  • Paris, 1950, Centre hospitalier Sainte-Anne, Exposition Internationale d’art psychopathologique, du 29 septembre au 22 octobre.
  • Paris, 1997, Musée Singer-Polignac, Des hommes comme vous : œuvres de la Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, du 22 septembre au 17 octobre.
  • Paris, 2000, Centre hospitalier Sainte-Anne, Université René Descartes, Galerie Saint-Germain, De Sainte-Anne et d’Ailleurs : Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, du 28 juin au 11 juillet.
  • Paris, 2005, Musée Singer-Polignac, L’architecture dans la peinture : Collection Sainte-Anne et des œuvres de Caroline Macdonald, du 17 septembre au 16 octobre (catalogue disponible).

'.